• TLV Magazine

A la découverte des arbres de Tel-Aviv


Tel-Aviv est aujourd'hui une ville très fleurie. Elle est également très verte et la végétation s'en donne à cœur joie dans dans les jardins autour des maisons. A ses débuts, la ville était recouverte de sable, avec un peu de végétation. Au fil de son développement, de nombreux arbres ont été plantés, des parcs, des jardins, des bosquets et des bandes de verdure crées. Ces dix dernières années, la municipalité a repiqué environ 50.000 nouveaux arbres rejoignant les 60.000 qui poussaient déjà dans la cité.


En pleine dynamique de construction, Tel-Aviv-Yafo ne renonce pas pour autant à sa verdure et fait les efforts nécessaires pour entretenir la nature. Ainsi, la municipalité plante de nouveaux arbre chaque année. Ce qui contribue grandement à la qualité de vie des habitants. Sur les boulevards, il existe d'abondant ficus qui poussent rapidement et qui offrent à foison de l'ombre. En effet, les arbres abaissent la température ambiante de 4 degrés Celsius à l'ombre. Le bois se révèle un "purificateur d'air" naturel - les arbres absorbent la suie, la fumée, la poussière , le dioxyde de carbone comme d'autres puissant atmosphériques et rejettent de l'oxygène dans l'atmosphère. Cela signifie une amélioration de la qualité de l'air, un tempérament du climat, un embellissement coloré et pittoresque des rues et un ajout d'ombre bienvenue. C'est pourquoi, la mairie de Tel-Aviv-Yafo entretient et sauvegarde les arbres, protégés en vertu des lois spécifiques. De la sorte, la ville devenue plus verte au cours des ans, a généré un climat propice à l'essor de différents animaux qui enrichissent sa biodiversité. En effet, un environnement bien pourvu en arbres attire les oiseaux. Ces dernières années, davantage de volatiles et leurs gazouillis peuvent etre vus et entendus à Tel-Aviv-Yafo que par le passé.


Parcs et jardins


Ils abritent certains des arbres les plus étranges et les plus spéciaux de Tel Aviv-Yafo : ficus, eucalyptus, cyprès, pin, sureau commun, chêne soyeux d'Australie ou chêne gris, ceiba speciosa, siris, melaleuca, palmier, érythrine, fraisier, arbres-bouteilles, chêne, micocoulier, flamboyant bleu et rouge, magellan africain, pistachier, camphrier, tipuana tipu, olivier européenne, tamaris, jujubier de Palestine, bombax indien, sesham indien, orme, bauhinia, platane, peltophorum, tabebuia ipe, casuarina, grenadier, agrumes, algarrobo blanco.


Parmi eux, 29 spécimens sont profondément enracinés dans l'histoire de la Ville : comme le chêne-liège de la place Rabin, qui est le seul de son genre dans la ville ou les palmiers de Washington rue HaShefeyla, amenés ici à la fin du 19e siècle et qui faisaient partie du chemin menant à l'entrée du parc des expositions des années 1920.


Visite guidée (non exhaustive)


On trouve des figuiers sycomores matures dans tout Tel Aviv-Yafo, dont certains sont centenaires et remontent à la période précédant la fondation de la ville. Au 60 rue Alexander Areny le grand beau et longévif spécimen est l'un des plus anciens.

Retrouvez la suite de l'interview dans TLV Magazine…


Par Noemie Grinberg


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire