• TLV Magazine

Albert Russo, un artiste à Tel-Aviv

Dernière mise à jour : juil. 15


Albert Russo est un écrivain polyglotte - l'anglais et le français étant ses deux langues 'maternelles' et écrit aussi des poèmes en italien, sa langue 'paternelle'. Il s'installe en Israël fin 2015; une installation qui sera longue et difficile, car il ne connait pas l'hébreu. Ce sera son handicap majeur. Il aime le pays, malgré tout, et la jeunesse, particulièrement, qu'il trouve belle, libre et pleine d'enthousiasme. Il ne regrette pas d'avoir pris racine à Tel-Aviv, ville qui lui plaît, pour sa diversité, son ouverture, sa culture et son énergie. Il lui consacrera un livre de photos, intitulé Tel-Aviv, the rainbow city (la ville arc-en ciel). Israël sera sa dernière demeure, sa Maison.


Séfarade belge et depuis peu, israélien, d'origine anglo-italienne, Albert Russo est né au Congo/Zaïre. Il a passé toute sa jeunesse sur le continent africain, entre l'ancien Congo Belge, le Rwanda-Burundi, le Zimbabwe et l'Afrique du Sud. Il fait ensuite ses études universitaires aux Etats-Unis puis à Heidelberg. Il parle couramment cinq langues : ses deux langues 'maternelles', l'italien, l'espagnol et l'allemand. Il a des notions de judéo espagnol, d'hébreu, de portugais, de néerlandais et de swahili). C'est à New York qu'il devient écrivain, en même temps qu'il enseigne l'anglais, le français et l'italien aux diplomates des Nations Unies, et adapte des films pour le département audio-visuel de l'Unicef.

Retrouvez la suite de l'article dans TLV Magazine…


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire