• TLV Magazine

Camille Shalevet, la french touch en plein cœur de Tel-Aviv


Si vous êtes à la recherche de pièces de mode originales sortant des sentiers battus et des standards israéliens, TLV Magazine a trouvé pour ses amies modeuses une pépite rare. Sans plus attendre, rendez-vous chez By Shalevet, où la fashion therapist Camille Shalevet, jeune talentueuse et jolie franco-israélienne vous reçoit comme à la maison et vous présente une mode élégante, unique et accessible à Tel-Aviv évidemment, à quelques enjambées seulement du Kikar Dizengoff.


Camille sort de la boutique pour venir à ma rencontre. Elle rayonne, un large sourire aux lèvres et de grands yeux verts qui pétillent. Elle porte une robe blanche qui lui sied à merveille. Devant sa vitrine colorée et ô combien attirante, nous nous installons dans son boudoir de rue au charme singulier. Quelques poufs aux couleurs chatoyantes et girly sont installés sur des bancs de béton. J'aime le côté cosy et underground qu'elle a su composer avec les moyens du bord. C'est le TLV que j'adore.


Après ma petite trotte dans TLV pour venir jusqu'à elle, je suis bien heureuse de découvrir une citronnade à la menthe fraîche qui me ravit les papilles. Nous sommes prêtes pour entamer notre petite interview spéciale mode.


Nous ferais-tu le plaisir d'une petite visite guidée ?


Ma boutique est différente des magasins de prêt-à-porter traditionnels plutôt axés sur des tranches d'âges ou événements. Je propose un large choix des pièces présentées, un mix de styles différents allant du 6 mois aux 75 ans ! Récemment, j'ai développé une ligne pour enfants sur le même principe et cela pour le grand plaisir des mamans et de leurs loulous. Et comme on ne vient pas uniquement pour acheter, mais aussi pour discuter, rencontrer, passer un bon moment, j'ai voulu étendre ce concept avec de nouveaux projets comme celui par exemple des soirées "GirlsBossNight". Il s'agit plus précisément d'une nocturne, tous les mardis, dédiés aux femmes entrepreneures qui viennent présenter leur activité autour d'un verre de vin.


Quel a été ton parcours professionnel avant la création de By Shahlevet ?


Après le lycée, j'ai étudié l'Ostéopathie à Jérusalem puis la Gemmologie à la Bourse du Diamant à Ramat-Gan. En parallèle, je créais mes propres "petits" bijoux. A l'époque, je fabriquais des bracelets avec des perles lettrées porteuses d'un message symbolique et/ou marrant, ou plus simplement et toujours aussi intemporel, des bracelets avec votre prénom.


Quelques semaines plus tard, en juin 2014, trois jeunes adolescents israéliens, Gilad, Naftali et Eyal étaient assassinés. Tout le pays a retenu son souffle et ne pensait qu'à eux.

D'une manière très naturelle, j'ai commencé à créer des bracelets "Brinck back our boys" afin de reverser les gains aux associations de soldats. Sans le réaliser, je posais les bases de ma propre histoire.

Retrouvez la suite de l'interview dans TLV Magazine…


Par Hava Oz


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire