• TLV Magazine

Entretien avec Enrico Macias


Credit photo : Sipa

Accompagné de son fils Jean-Claude et de quelques amis proches, Enrico Macias reçoit Tel-Aviv Magazine dans sa suite d’un prestigieux Hôtel donnant sur la magnifique plage de Tel-Aviv et sa promenade. Enrico Macias nous invite à nous asseoir. L’ambiance est conviviale et chaleureuse et l’entretien peut commencer.


TLV Magazine : Tout d’abord, bonjour Enrico Macias, comment vous portez-vous ? Si vous êtes en tournée, c’est que le Covid et la fracture font partie du passé !


Enrico Macias : C’est un passé encore douloureux. J’ai beaucoup souffert. Ces mois d’hospitalisation représentent un mauvais moment et j’en garde un mauvais souvenir. Cela a été pour moi un réel traumatisme aggravé par d’autres facteurs. Je ne pouvais pas continuer à travailler la musique ce qui a aggravé le stress. Je voyais également, avec l’application des mesures anti-Covid, la vie s’éteindre à Paris. Vous vous souvenez certainement de cette image montrant l’Arc de Triomphe totalement déserté. Moi qui adore aller au café, au restaurant, c’était une catastrophe. Mais, le fait de venir ici en Israël est, pour moi, une véritable libération.


TLV Magazine : Parlons maintenant de musique si vous le voulez-bien, cher Enrico. Avez-vous un album en préparation ?


Enrico Macias : Oui assurément ! Mon fils Jean-Claude est justement là avec moi pour m’aider dans l’orientation des choix musicaux. On a commencé à contacter des auteurs et des compositeurs, outre les chansons que nous composons nous-même. L’album commence à prendre forme car nous réunissons pas mal d’éléments.

Interview dans son intégralité dans TLV MAGAZINE…


𝘗𝘢𝘳 𝘍𝘳𝘢𝘯𝘬 𝘒𝘩𝘢𝘭𝘪𝘧𝘢 𝘦𝘵 𝘈𝘯𝘥𝘳𝘦́ 𝘋𝘢𝘳𝘮𝘰𝘯


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire