• TLV Magazine

Kikar Hamedina, notre place de la Nation


Simulation du projet Kikar Hamedina (Architectes MYS)

Elle est la plus grande place de Tel-Aviv, dotée d'arbres centenaires et constitue à elle seule un vrai quartier bourgeois, résidentiel et traditionnel. Il est situé au Nord-Est de la ville, avec ses rues latérales, telle que la rue Moshe Sharett, Jabotinsky ou encore Weizman, le quartier de Kikar Hamedina est essentiellement habité par des familles aisées qui recherchent le calme pastorale. Ses appartements de luxe et ses villas privées, ce quartier dégage une atmosphère bucolique, où nombre de grands hommes ont d'ailleurs habité, comme l'ancien Premier ministre d'Israël, Itzhak Shamir.


Célèbre pour être un havre de shopping de luxe, fréquenté aussi bien par les touristes que par le décile supérieur Israélien, c'est sur cette place que les grands noms de la Haute couture ont choisi de s'installer : Christian Dior, Gucci, Versace, Zadig & Voltaire ou encore Prada y ont élu domicile.


Côté culturel, ce quartier bénéficie également de la présence du Musée d'art de Tel-Aviv ou encore de l'Opéra d'Israël qui se trouvent non loin. C'était aussi l'endroit prisé par les citoyens de la ville pour fêter Lag Baomer, Pourim ou encore prier en plein air à Yom Kippour.


Une Histoire mouvementée


C'est en 1942 que vingt propriétaires fonciers différents achètent le terrain de Kikar Hamedina, divisé en 54 parcelles, à l'organisme SHIKOUM AMAMI (Réhabilitation populaire). Le plan initial était de construire à l'intérieur même de la place, mais aucun projet n'a pu être concrétisé depuis son acquisition il y a près de 80 ans, à la consternation des propriétaires fonciers mais à la satisfaction de la plupart des résidents de la région.

Article dans son intégralité dans TLV MAGAZINE…


𝘗𝘢𝘳 𝘌𝘭𝘪𝘴𝘢𝘣𝘦𝘵𝘩 𝘓𝘢𝘮𝘺


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire