• TLV Magazine

La médiation familiale


En raison de l'engorgement croissant des Tribunaux en Israël et dans le monde, il est permis l'utilisation de moyens alternatifs afin de résoudre les conflits comme la procédure de médiation pour le divorce. C'est une alternative aux tribunaux, prévue pour résoudre les conflits en un temps minimum et en réduisant au maximum les tensions. Le médiateur aide les parties à trouver une solution à leur désaccord.


Les conflits familiaux sont adaptés à la procédure de médiation, car ils s'inscrivent dans la durée, ne s'arrêtent pas au moment où est donné le Guet. Il y a des enfants issus de l'union pour lesquels il est nécessaire de prendre des décisions, et il est préférable d'adopter, dès le début, une communication positive, envisagée dans le cadre d'une procédure de médiation.


La médiation pourra convenir dans le cadre d'un "Shalom Bayit". Celui-ci pourra se transformer en accord de "Shalom Bayit" ou en divorce dont les avantages seront considérables ou encore, si le processus de médiation n'a pas abouti et que la procédure de divorce est inévitable, procédure de séparation et de divorce, de manière apaisée et par entente mutuelle sans procédure judiciaire.


La procédure de médiation n'est pas proposée dans tous les cas : la médiation requiert un certain temps, la maturité des deux parties et l'adéquation du cas et de la personnalité des deux parties à ce processus de médiation.


Qu'est ce que la médiation et comment se déroule-t-elle ?


La médiation, contrairement à une procédure judiciaire, ne se déroule pas devant un juge ou une personne dotée d'un pouvoir de décision. La médiation est une procédure volontaire vers laquelle le couple (ou les parties en ligne) se tournent librement.


Contrairement à une procédure judiciaire formelle, la médiation est menée par le dialogue.


Une fois que les parties acceptent de mener une procédure de médiation, elles doivent trouver un médiateur qualifié. Elles déclarent vouloir mettre fin au mariage par une compréhension et un consentement mutuel, ou déclarent traverser une crise conjugale mais souhaitent se donner une chance d'effectuer un "Shalom Bayit". Il est préférable de trouver un médiateur expérimenté qui soit également avocat spécialisé dans le droit de la famille et le divorce. Il identifiera facilement les positions de chacune d'elles pour les traduire dans un accord.


A Tissue des rencontres liées à la procédure de médiation concernant le divorce, une convention de divorce sera rédigée et s'il s'agit d'une médiation réalisée dans le cadre du droit de la famille, il sera nécessaire de la faire homologuer par les tribunaux afin de lui conférer une force exécutoire.

Retrouvez la suite de l'article dans TLV Magazine…


Par Liane Kehat


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire