• TLV Magazine

La ville Startup de l'Etat Startup

Dernière mise à jour : juil. 29


Tel-Aviv a été créée en 1909 par une poignée de personnes qui ont acheté des parcelles de terrain au bord de la mer près de Jaffa, et jurant "nous allons construire le NYC d'Israël", Tel-Aviv a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2003. Il a fallu moins d'un siècle, pour construire la ville blanche de Tel-Aviv à partir de zéro, considérée maintenant comme la synthèse exceptionnelle de l'urbanisme et de l'architecture modernes du XXe siècle, engendrée par des idées modernistes en appliquant des technologies innovantes, fondées sur les principes de l'indépendance, de l'égalité sociale et d'une infinité rechercher une meilleure qualité de vie.


La première ville hébraïque des temps modernes est également la plus grande matérialisation du mouvement Bauhaus, une école allemande d'architecture et de design des années 1920. Tel-Aviv se fait par l'ancrage successif d'idéologies et d'utopies européennes, adaptées au contexte méditerranéen au Moyen-Orient, ce qui n'atténue pas la revendication des habitants pour l'identité locale. Dès les premières années à Jaffa, en tant que quartier juif inspiré par les communautés chrétiennes allemandes de la région, Whalhalla, Whilhelma et Sarona, elle a accueilli plusieurs générations de migrations juives et attiré des étrangers pour ses pôles d'affaires, son marché immobilier en plein essor et les loisirs.


Tel-Aviv est aujourd'hui une ville globale, terrain de jeu des architectes les plus célèbres du monde. La multiplicité des gratte-ciels et des marques internationales alimente en permanence le cosmopolitisme de la population. Dans un Moyen-Orient conservateur, c'est une enclave de liberté, le pendant du modèle religieux de Jérusalem. La ville de Tel-Aviv, surprend par son rythme et sa et diversité.


L'histoire de Tel-Aviv


Le pogrom de Kichinev en Russie en 1903 et la déclaration de l'UNESCO en 2003 sont deux événements éloignés de 100 ans, qui représentent les deux extrémités de l'histoire de la structure nationale juive pour assurer son indépendance. La création en 1909 d'une nouvelle ville moderne, dans une région recouverte de sable, devenant en quelques années une capitale culturelle, sert de parallèle à la construction de la société israélienne et à l'analyse de ses processus de construction de la ville ainsi que sur son adaptation aux changements. Soutenu dans les premières années par l'Organisation Sioniste Mondiale et la Fondation nationale juive, le KKL - Keren Kayement Lelsrael, le projet d'un nouveau quartier juif à Jaffa prend la tournure d'un projet national et prend son nom en 1910: Tel-Aviv qui signifie colline du printemps en hébreu, comme pour annoncer ce qui va arriver dans les années suivantes.

La suite dans TLV MAGAZINE…


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire