• TLV Magazine

Le Parc Ha-Yarkon, une Oasis en plein centre-ville


Bien après l'hôtel Hilton, non loin de la Grande Centrale électrique Reading, commence le parc Hayarkon, mais aussi le fleuve du même nom. Ce n'est pas par hasard que ce parc a été surnommé le Central Park de Tel-Aviv, car tout au long de notre promenade qui nous conduira au Port de Tel-Aviv, nous vérifierons que ce parc représente bien le poumon vert de la ville...Blanche. Le parc s'étend donc du Port de Tel-Aviv (Le Namal) à l'ouest jusqu'au quartier de Ramat Hachayal, au nord de Ramat Gan. C'est une ambiance pastorale sans nulle autre pareil dans la ville. C'est une respiration unique dans un Tel-Aviv redevenu lui même depuis deux semaines.


Avec la crise sanitaire et les confinements successifs, le parc Ha-Yarkon était devenu la principale source d'oxygène pour les Telaviviens. En remontant l'avenue Ibn Gvirol dans le nord de la ville, traversant les belles avenues de Tel-Aviv, Sderot Ben Gourion, Sderot Nordau, nous arrivons au Parc Hayarkon. S'étendant sur les deux rives de la rivière Yarkon à laquelle il doit son nom, le parc Hayarkon est effectivement ce que Central Park est à New-York, ou encore Hyde Park à Londres, ou encore le Bois de Boulogne à Paris.

Cette étendue de 1000 hectares de pelouses vertes, de zones arborées et de zones d'activitées est située sur boulevard Rokach, séparant le nord de la Tel-Aviv du quartier plus suburbain de la ville de Ramat-Aviv.

Le parc Hayarkon longe le vieux Nord, un des quartiers les plus résidentiels de Tel-Aviv, où la bourgeoisie telavivienne est installée.

Retrouvez la suite de l'article dans TLV Magazine…


Par Elisabeth Lamy


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire