• TLV Magazine

Le Shouk Hapishpishim : entre tradition et modernité, entre orient et occident


Credit photo : Tamara Malaniy

Le Shouk Hapishpishim (Marché aux puces) de Yaffo est une institution touristique et culturelle dotée d'une réputation presque mondiale. Le Covid, mais aussi les émeutes du mois de mai, ont fait des victimes collatérales : ainsi le Shouk Hapishpishim restera longtemps déserté, mais il se remet tant bien que mal avec le retour récent des touristes. Pour preuve, je roule dans la rue Margoza pour tenter de trouver une place de stationnement. En vain. Je n'aurais pas plus de chance rue Olé Tsion, là où se trouvent l'excellent restaurant Urbano, et le Knafa* de Hassan Basha, très apprécié des touristes, à seulement quelques dizaines de mètres de la Grande Horloge de Yaffo. En déambulant au bas de grands immeubles du dernier cri, je découvre que ce quartier de Yaffo a toutefois conservé son authenticité avec de vieilles maisons en pierres, d'historiques ruelles pavées, de jolies maisons arabes avec leurs cours intérieures, leurs mosaïques et leurs moucharabiehs, tout comme ses petites épiceries, lesquelles paraît-il, ne ferment jamais. Le marché aux puces avec ses restaurants, bars, snacks et brasseries est aussi un formidable vivier, les spécialités de la cuisine. locale mais aussi turque, nord-africaine, celle des Balkans et d'Europe de l'Est. Tout au long de notre promenade, nous irons boire un café chez Fouad puis, nous nous désaltérerons un peu plus loin avec une bonne bière au Café Yaffo, le bien nommé.


Coexistence ?


Le marché aux puces couvert que nous découvrirons (des réminiscences du souk de la Vieille ville de Jérusalem) est détenu à 90% par des Israéliens juifs, en général d'origine perse, qui y vendent principalement des vêtements, tapis, qui n'ont rien à envier aux magasins en ville.

Article dans son intégralité dans TLV MAGAZINE…


𝘗𝘢𝘳 𝘈𝘯𝘥𝘳𝘦́ 𝘋𝘢𝘳𝘮𝘰𝘯


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout