• TLV Magazine

Marc Michel, La Noblesse vénitienne du côté d'Allenby


Je connais Marc Michel, depuis, je dirais 31 ans, depuis mon Alya à Ashdod. Nous avons fait ensuite une autre Alya, à des époques différentes, mais à Tel-Aviv, il y a quelques années sans le savoir, et c'est ici que je le retrouve, se promenant comme beaucoup avec son petit chien (nous sommes à Tel-Aviv) entre Rothschild et Allenby. Marc a blanchi, moi non, calvitie oblige, et je réalise que Marc fait subitement partie de ces personnes que l'on peut retrouver après de nombreuses années, sans que l'amitié ou la camaraderie ne se soit dissoute. Alors Marc que deviens-tu ?


Mon Dieu ! Marc est désormais à la retraite, ancien chef d'équipe à la retraite de la Compagnie d'électricité (33 ans de bonheur, me dira t-il) là où il a travaillé toute sa vie. Et ? Eh bien depuis, je me consacre à la passion que j'avais délaissée pendant toute ma période professionnelle, c'est-à-dire les costumes d'époque et les défilés "Jai toujours été un fan du Capitaine Fracasse, des films de cape et d'épée, de Jean Marais, de Marie-Antoinette et de la période de Louis XIV et de la régence". Ce natif de Strasbourg, qui fête ses 61 ans (comme le temps passe vite) est monté en Israël en 1984, et avait toujours rêvé de costumes, de scènes, de théâtre. Et chaque fête de Pourim avait été l'occasion de se déguiser, mais aussi de coudre ses propres costumes et ceux de ses enfants. Tout comme lors des soirées de chansons dans cette bonne ville du sud qu'est Ashdod, où Marc faisait non seulement les costumes mais aussi les décors des spectacles de la communauté francophone, avec un goût et un plaisir certains, afin de satisfaire cette passion qui couvait. Et cette passion qui sommeillait mais qui ne l'en démangeait pas moins, s'est ranimé à la veille de sa retraite anticipée. Marc a ainsi décidé de prendre des cours de couture professionnelle chez Ilanit Sharon à Kadima (non loin de Netanya) afin de perfectionner son apprentissage des "patrons", du design et de la profession costumière.

Et comme beaucoup dans ce pays, Marc va totalement changer de vie.

Retrouvez la suite de l'article dans TLV Magazine…


Par André DARMON


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire

Posts récents

Voir tout