• TLV Magazine

Na'halat Binyamin, la Renaissance d'un quartier historique

Dernière mise à jour : juil. 29


Credit photo : Jeremy Zero

Le quartier de Na'halat Benyanin est situé au cœur même de Tel-Aviv, à côté du Shouk Hacamel, entre Florentine et Allenby. Faisant partie de l'un des premiers quartiers de Tel- Aviv, il est centré autour de sa fameuse rue piétonne et a retrouvé sa gloire depuis une quinzaine d'années grâce à un vaste programme de rénovation de ses infrastructures mais également de ses magnifiques bâtiments éclectiques, datant des années 30.


En déambulant le long de la sinueuse rue Na'halat Binyamin, vous serez surpris par tout ce qu'il y a à y découvrir. Vous aurez envie de l'explorer et de vous laisser tenter par ce qu'elle a à offrir, certains des meilleurs restaurants, bars et boutiques de Tel-Aviv. Idéal à explorer, Na'halat Binyamin est en effet un des coins animés les plus prisés de la cité, un périmètre qui suscite l'engouement des amateurs de design, d'histoire et d'architecture. Dans une atmosphère colorée et culturelle, au milieu de spectacles de rue, de concerts et de cafés, c'est un endroit parfait pour flâner, dénicher des objets inédits ou découvrir l'éclectisme architectural de ce lieu incontournable.


Histoire d'une des premières rues commerçantes de Tel-Aviv


Sur une longue bande de dunes sablonneuses, le quartier Na'halat Binyamin a été fondé en décembre 1909 par une association de commerçants et de commis autour de sa rue centrale, la plus longue de la ville à l'époque. Les premiers habitants étaient des artisans. Pendant de nombreuses années, l'axe était connu pour ses nombreux magasins de textile, dont certains fonctionnent encore aujourd'hui. Tout autour, il y avait beaucoup d'ateliers de confection. Puis, les premières maisons modestes sont apparues. Au fil des ans, le secteur est devenu très animé et embouteillé.


De nos jours, il présente une combinaison rare d'immeubles simples, d'art-déco, de fantaisies Art Nouveau, de bâtiments éclectiques mêlant divers styles (arabesque, influences turques et britanniques) et de maisons Bauhaus des années 30. Comme la Beit Polishouk, à l'angle d'Allenby, qui constitue un modèle emblématique de ce courant venu d'Allemagne : arrondie en forme de navire, avec des fenêtres circulaires qui ressemblent à des hublots - aujourd'hui devenue un hôtel de la chaîne Brown - ou encore Beit Tamar ou Beit Hadekel (la maison du palmier), située au numéro 8 de la rue, bel exemple de design Art Nouveau, incluant des motifs juifs tels que des "Menorah" et des étoiles de David. De même, l'hotel Nordoy, le plus vieux de Tel-Aviv, construit en 1925, icone de l'urbanisme local de ce temps.

La suite dans TLV MAGAZINE…


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire