• TLV Magazine

ROEE* SADAN dit Gingi : Le globetrotter de l'impossible

*(Prononcez Ro-i)


Credit photo : Ynetnews


Entre Tel-Aviv et l'Himalya

Roee Sadan , dit Gingi, vit à Rosh Anikra mais il reste très attaché à Tel-Aviv qu'il rejoint chaque jour. Il est ainsi devenu depuis plusieurs années une figure fascinante du paysage tel-avivien et israélien ; il aime y rencontrer ses amis, y donner des conférences. Et c'est aussi dans notre ville qu'il s'entraine (5h par jour) au Club de port Gordon, l'endroit idéal à ses yeux. Cet aventurier des temps modernes a incontestablement réalisé un formidable exploit, pourtant assez peu médiatisé, le tour du monde à vélo en solitaire !


Lorsque je rencontre Roee Sadan, dit Gingi, aux abords du café Stolerro qui jouxte la fameuse piscine Gordon, face à la Marine de Tel-Aviv, je ne sais pas trop par ou commencer quand on connait déjà un peu la richesse du personnage et son parcours.

Gingi qui n'a plus de roue que la barbe, est assis, détendu et souriant. Des les premiers échanges, je me trouve plongé dans le monde merveilleux et non moins complexe de cet homme de 38 ans, qui ne demande qu'à rêver comme il le dit lui même.


Apres son service militaire en tant que combattant dans l'artillerie, Gingi qui possédait déjà un goût prononcé pour l'effort physique et l'aventure, enchaine de nombreux treks et des montées alpinistes à travers le monde. Dès 23 ans, Gingi se considérant ç juste titre comme fort aussi bien physiquement que mentalement, se prend de rêve à réaliser le tour du monde à vélo en solitaire. L'idée ne le quitte plus ; subtilement "fou" Gingi, est tout sauf un impulsif. Il préparera son tour du mon de façon sophistiquée et minutieusement et cela dura plus d'un an et demie.

La suite dans TLV Magazine…

Par Fred Lamy - Iroman Coach de Triathlon

Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire