• TLV Magazine

Stephane Schwarcz, une vision du beau


Si Stéphane Schwarcz est ingénieur aéronautique de formation, il se passionne pour la photographie des son plus jeune âge. Il se souvient avoir développé son goût pour l'image grâce à son père tailleur et artiste peintre à ses heures perdues. A travers la réalisation de peintures de paysage qu'il réalisait en Algérie, il lui enseignait à regarder le ciel et la mer, à percevoir les différentes nuances formées par la palette des dégradés de couleurs infinies de la nature, de cette rencontre incongrue et magique entre ciel, mer, terre et nuages. Stéphane Scharcz nous confie qu'il a "conservé cet émerveillement pour les paysages et tout particulièrement pour le spectacle que les caprices du temps nous offrent si on s'y intéresse". Il aime saisir la singularité d'un paysage bousculé, métamorphosé par une nature en mouvement projetée par une lumière qui transcende le regard.


Souvent le photographe est comparé à Doisneau, Bresson ou encore Brassaï. C'est avec son appareil en mains qu'il sillonne les rues, les plages à l'affût de l'instant magique qu'il saura capturer au vol pour la postérité, le plaisir des yeux de découvrir un monde, celui que perçoit l'artiste, en mêlant peinture et photographie. Concernant ses portraits, il parle de "dévoilement psychologique" de ses sujets.

Retrouvez la suite de l'article dans TLV Magazine…


Par Hava Oz


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire