• TLV Magazine

Acheter Intelligent à Tel-Aviv


Israël et bien sûr Tel-Aviv sont réputés pour leur niveau de prix du panier moyen des ménages. Dans une période ou les dépenses allouées aux courses alimentaires, produits de ménage ou parapharmacie ont terriblement augmenté suite au confinement, les supermarchés et grandes enseignes sont-elles les solutions les plus avantageuses ?

TLV Magazine a vous vous dresser un panorama des prix et surtout vous faire découvrir les solutions alternatives aux supérettes intramuros.


Nous posons ainsi cette question complexe et délicate : comment faire ses courses à Tel-Aviv sans se ruiner. D'autant que, s'il y a bien un budget que les ménages souhaitent aménager est celui de l'alimentation et celui de la parapharmacie.

Les supermarchés dans le pays appliquent des marges pouvant aller jusqu'à 350% sur certains produits en provenance des agriculteurs… Serait-ce dû au manque de concurrence et/ou à l'existence d'entente sur les prix ?

Malgré les efforts du département de la concurrence et des prix avec à sa tête, Mihal Halperin, les prix des fruits et légumes connaissent une inflation sans précèdent avec selon le bureau des statistiques, une hausse de plus de 54% sur la dernière décennie.

Malgré tout, depuis l'ouverture des frontières pour certains produits alimentaires, comme les fruits et légumes ou les fromages, la concurrence joue et fait baisser les prix moyens.

Il n'en reste pas moins que les disparités de prix en fonction des enseignes restent considérables.

Tout d'abord, sachez que depuis le 1er janvier 2021, le prix de la farine, du sucre et de l'huile (entre autres) connait une hausse des prix comprise entre 6 et 15%. Mais quelle que soit l'enseigne où vous faites vos courses, trois produits demeurent protégés par l'Etat grâce à une tarification fixe : lait, beurre et œuf. Et le reste ?

Retrouvez la suite de l'article dans TLV Magazine…


Par Elisabeth Lamy


Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire