• TLV Magazine

Yaffo, la convoitée


Credit photo : Faruk Kaymak

La nuit est tombée imperceptiblement sur la promenade de Tel-Aviv, sur une mer Méditerranée alanguie derrière les lampadaires qui troussent un collier de perles blanches sur la plage. Au loin sur la gauche, sur le vieux port de Jaffa, le célèbre promontoire, hérissé d'un minaret et de la flèche de l'église St Pierre, se découpe dans les ultimes traînées rougeoyantes du soleil qui se meurt'.

(Tiré du Livre les Silences du Ciel d'André Darmon).


Pour découvrir la poétique Yaffo, il ne suffit pas d'emprunter le fameux boulevard de Jérusalem (l'ancien Blvd King George) crevassé par les travaux du tramway pour rejoindre la promenade de Tel-Aviv, les quartiers de Neve Tsedek et de Florentine. Beaucoup d'immigrants juifs, venus de Bulgarie, se sont établis autour du boulevard de Jérusalem. Il nous en reste des restaurants et bistrots bulgares ou séfarades des Balkans, à côté de restaurants cacher, arabes, juifs libyens, marocains, tunisiens, ou encore roumains. Dans cette cité baroque, se côtoient résidences huppées et bâtiments délabrés, et se pressent Juifs et Arabes dans une coexistence pacifique un peu factice, je m'en apercevrai lors de la Guerre des couteaux il y a 3 ans. Yaffo tirerait son nom soit de Yafet, (Japhet) l'un des fils de Noah, qui aurait fondé cette ville après le déluge, soit de Yaffa, en hébreu "belle" selon des papyrus égyptiens. Yaffo est mentionné dans la Bible, notamment dans le livre de Yehoshua, comme limite du domaine de la tribu de Dan. C'est aussi de Yaffo que le prophète Jonas part pour sa grande aventure intra-baleine.


Diverses invasions


La ville fut stratégique sur le plan commercial, et très disputée au cours de l'histoire. Yaffo est passé sous contrôle cananéen puis philistin avant de rester près de mille ans sous occupation égyptienne (800 ans av. l'ère vulgaire). Elle repassa sous domination juive à l'époque du Royaume de David. De nouveau conquise par les Perses (vers 350 av. l'ère vulgaire), Alexandre le Grand mit son emprise sur la cité; puis ce fut Vespasien le Romain, qui, par la construction du port de Césarée, moderne, signa le début du déclin de Yaffo. Pendant la révolte de Yéhouda Hamaccabi (environ -167 av. l'ère vulgaire), les habitants hellénistes de la ville, désirant affaiblir la révolte, entassèrent la population juive sur des bateaux qu'ils coulèrent au large. Lors de son arrivée a Yaffo, Yéhouda massacrera les responsables. En 636, le calife Omar s'emparera de Yaffo, mais autorise l'implantation d'une petite communauté juive. Celle-ci prospère jusqu'à l'arrivée des Croisés.

Article dans son intégralité dans TLV MAGAZINE…

𝘗𝘢𝘳 𝘈𝘯𝘥𝘳𝘦́ 𝘋𝘢𝘳𝘮𝘰𝘯 Abonnez vous à TLV Magazine en 1 clic !

0 commentaire